Billy

Budd

par Héloïse Sérazin

Une vision onirique et une scénographie en mouvement pour sublimer l'opéra de Benjamin Britten.

Fond_Ciel_PNG.png

If love still lives and grows strong where I cannot enter, what hope is there

in my own dark world for me?

Si l'amour vit encore et devient fort là où je ne peux pas entrer,

quel espoir y a-t-il pour moi dans mon propre monde de ténèbres ?

(Acte I, Scène 3)

Opéra

pour voix d'hommes

Durée : 2h40

+ un entracte

Langue : Anglais surtitré

© Dessins, collages : Léa Jézéquel, Laurianne Scimemi Del Francia, Héloïse Sérazin | Visuels : Google images, Pinterest images, Getty images, William Turner, Hans Hartung, Yves Klein, Joan Mirò, Olafur Eliasson, Ulla von Brandenburg, Pierre Soulages, Héloïse Sérazin, Koen Lybaert, Vilde Rolfsen, Christo et Jeanne-Claude

Artistes associés

Héloïse

Sérazin

Metteuse en scène

Léa

Jézéquel

Scénographe

Laurianne

Scimemi

Del Francia

Costumière

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© Textes et photographies : Héloïse Sérazin