Histoart

Mélange d’imaginaire et

de faits réels, racontant la rencontre de deux œuvres d’art du musée du Louvre, exilées pour échapper à l’occupation de Paris par les nazis.

J’aime imaginer que les œuvres d’art prennent vie à l’abri du regard des spectateurs. Je rêve qu’elles discutent, et bien que fixées sur leur socle ou emprisonnées dans leur cadre, se mettent en mouvement. Ainsi, parfois, les peintures et les sculptures ne se rencontrent pas, sauf dans une salle de restauration.

J’avais envie d’écrire une histoire à ce sujet, une rencontre entre une peinture de la Renaissance et une sculpture grecque. Et puis, je suis intéressée par la Seconde Guerre Mondiale et ses anecdotes, et quand j’ai songé intégrer mon récit dans ce contexte, j’ai été submergé d’un souffle si ardent que j’ai écrit cette histoire d’un seul jet. Depuis, je n’ai pratiquement pas modifié le texte, qui reste bien sûr malléable.

 

Parce qu’il m’est cher de ne pas oublier le passé, de partager nos connaissances sur notre patrimoine et de nous rappeler les héros qui ont protégé nos biens communs, ce livre repose donc sur des évènements historiques. Des sombres années vécues en France de 1938 à 1946, nous souvenons nous de Jacques Jaujard, Rose Valland, du déplacement extraordinaire de la quasi-totalité des œuvres du Louvre, des barbaries infligées à notre richesse artistique ?

 

Aimant les contrastes, j’ai pris le parti de juxtaposer rêverie et réalité, poésie et action, insouciance et violence. Parallèlement aux dates et anecdotes réelles, j’ai souhaité que les personnages de Mademoiselle et Monsieur soient beaux, non seulement parce qu’ils sont des œuvres d’art – beauté au-delà des canons –, mais aussi parce qu’ils dégagent quelque chose d’humain, que leurs personnalités sont touchantes et qu’ils rayonnent d’espoir et d’optimisme.

Concert avec quatuor à cordes et récitant

Durée : 1h15

sans entracte

Langue : Français

Repères historiques

Personnalités

Extrait

Équipe artistique

Hélo.jpg

Héloïse Sérazin

Auteur

Florence Azario

Illustratrice

Franck Della Valle

Violoniste

Mirana Tutuianu

Violoniste

Anna Brugger

Altiste

Étienne Cardoze

Violoncelliste

« Puis ce fut le grand départ. On avait installé La Joconde dans une ambulance à suspensions élastiques pour minimiser

les risques. Monsieur eut bien du mal à cacher son émotion

lorsque le véhicule quitta la cour du musée.

Reviendrait-il un jour ? »

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

© Textes et photographies : Héloïse Sérazin